“Bootlegger” au Centre culturel canadien le 28 mars 2022 à 20h

, par  Sophie

À l’occasion d’une soirée spéciale de reprise de l’édition 2022 du Festival du film canadien de Dieppe, le Centre culturel canadien de Paris vous invite à la projection du film Bootlegger de Caroline Monnet (Anishnabe) qui sera suivie d’une rencontre avec la réalisatrice animée par la journaliste Zoé Courtois.

Synopsis

Mani, étudiante en master, retourne dans la région du nord du Québec, au sein de la réserve où elle a grandi. Résolue à réintégrer sa communauté, elle s’investit dans le débat autour d’un référendum sur la vente libre d’alcool au sein de la réserve.
Laura, trafiquante d’alcool, empoche les profits sous la protection du conseil de bande et de Raymond, son conjoint. Ce dernier en veut encore à Mani, qu’il tient responsable de la mort de sa fille dans un incendie. Mani et Laura, deux femmes radicalement opposées, divisent la communauté en deux clans : chacune avec sa vision de la réserve et de son indépendance.

Pour son premier long-métrage, l’artiste multidisciplinaire franco-algonquine Caroline Monnet (dont nous avons à plusieurs reprises programmé les courts métrages lors de nos différentes éditions du Festival Ciné Alter’Natif) frappe fort en abordant un sujet sensible, qui fait débat dans les différentes communautés autochtones du Canada : la question de l’autodétermination.

Notes de la réalisatrice

"Bootlegger a pris forme dans mon imaginaire au moment où je constatais la multiplication des référendums à l’intérieur des communautés autochtones du Canada afin d’abolir la loi interdisant la vente et la consommation d’alcool. Ces débats politiques sont loin de faire l’unanimité, et polarisent de façon flagrante les communautés, principalement en raison de l’hypersensibilité liée au sujet de l’alcoolisme. Mon envie de raconter cette histoire, de briser les cycles de victimisation et de percer l’abcès des préconceptions m’a poussée à vouloir construire un univers cinématographique autour de ce sujet.
Il existe une réelle hypocrisie de la part du gouvernement canadien face à la question des réserves en ne fournissant pas les ressources nécessaires. Cette hypocrisie existe au centre même de la communauté de Bootlegger et se manifeste sous forme de corruption, de secrets et d’intrigues familiales. C’est dans une volonté de présenter ma communauté sous un angle différent que j’ai voulu mettre en scène des personnages qui peuvent transcender les stéréotypes, tout en mettant de l’avant l’humanité, l’humour et la réalité contemporaine des autochtones en communauté isolée."

(Notes de la réalisatrice extraites du dossier de presse du film.)

Informations pratiques

Lundi 28 mars à 20h
Centre culturel canadien
130 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
Entrée libre

En savoir plus sur le site du Centre culturel canadien ici
Suivre l’événement facebook ici

Voir en ligne : Réserver votre place sur le site du Centre culturel canadien

AgendaTous les événements

mai 2022 :

Rien pour ce mois

avril 2022 | juin 2022

Nous suivre