18 et 19/09/19 : Journée d’études sur le cinéma d’expédition

, par  Sophie

Associées à une programmation de films muets sur les débuts du cinéma d’expédition ainsi qu’à une exposition à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, ces journées d’études entendent redonner une place à ce corpus hybride de l’histoire du cinéma, du divertissement populaire et du film ethnographique, sans oublier sa dimension coloniale.
Ces journées sont organisées par Caroline Damiens (Université Paris Nanterre), Anna Gianotti-Laban et Elodie Saget (musée du quai Branly - Jacques Chirac), Stéphanie Salmon (Fondation Jérôme Seydoux – Pathé).

À propos des Journées d’études

À l’intersection de la culture visuelle, de l’anthropologie et du voyage, le cinéma d’expédition connaît une période florissante dans l’entre-deux guerres. Cette production s’adosse à la pratique alors en vogue des expéditions, qui constituent à la fois des modes de voyage, de production de savoir et, via leurs « produits dérivés » (films, livres, conférences, etc.), de divertissement populaire. Produit de professionnels comme d’amateurs, de voyageurs ou d’anthropologues, le cinéma d’expédition est caractérisé par une forte hybridité générique, entre documentaire et fiction, entertainment et film éducatif. Point de jonction entre la recherche scientifique et le divertissement populaire dans le contexte particulier des empires coloniaux, cette production a contribué à façonner à la fois la discipline anthropologique et l’imaginaire géo-anthropologique du grand public.

Avec, entre autres, quelques interventions directement en lien avec le cinéma et les Autochtones

  • Jeudi 19 septembre à 15h30 : Joshua Bell (Smithsonian National Museum of Natural History), Filming First Contacts : Expeditions, their Imaginaries and Intermediaries in New Guinea
  • à 16h40 : Carine Peltier-Caroff (musée du quai Branly – Jacques Chirac), Les conférences avec projection et autres animations scientifiques du musée d’ethnographie du Trocadéro (1928-1937)
  • à 17h10 : Roswitha Skare (UiT The Arctic University of Norway), The Romance of the Far Fur Country (1920) and Nanook of the North (1922) : Two Arctic Documentaries with Different Legacies

Informations pratiques

Journées d’études ouvertes au public dans la limite des places disponibles.
Le 19 septembre au musée du quai Branly – Jacques Chirac
Le 20 septembre à la Fondation Jérôme Seydoux - Pathé

Voir en ligne : Télécharger le programme complet en pdf

AgendaTous les événements

Nous suivre