17e édition du festival « Brésil en Mouvements »

, par  Sophie

Comme chaque année, De la Plume à l’Écran est partenaire du festival Brésil en mouvements organisé par l’association Autres Brésils. Cette 17e édition se tiendra du 1er au 3 octobre prochains et fera la part belle au cinéma documentaire brésilien à Paris au cinéma les 7 Parnassiens !

Notre association soutient plus particulièrement la séance d’ouverture dédiée aux peuples autochtones. On vous en dit plus sur les films programmés ci-dessous.

À travers plus de quinze documentaires brésiliens, dont la majorité inédite en France, la programmation se veut un reflet de la situation politique, sociale, sanitaire et environnementale avec différents temps de rencontres et de débats.

Cette année le festival a comme invité·es : Jean Wyllys (ancien député fédéral exilé en Europe), Jamil Chade (journaliste), Leila Xavier (militante antiraciste), Marcia Tibure (philosophe), Paulo Illes (défenseur des droits humains exilé au Portugal), Juliano Boal (facilitateur du théâtre de l’Opprimé), ainsi que plusieurs réalisateur·ices et représentant·es de mouvements sociaux brésiliens.

Pour accéder à la programmation des films et des soirées-débats, c’est par ici.

L’édito par l’équipe d’Autres Brésils

« Alors que la situation sanitaire continue de provoquer des drames humains, les inégalités d’accès aux vaccins et les scandales de corruption qui y sont liés continuent d’agiter le Brésil, qui compte le second plus grand nombre de morts au niveau mondial de la pandémie de Covid-19. Le pays a également été marqué cette dernière année par la fragilisation constante de ses institutions démocratiques par un gouvernement d’extrême-droite.

Pour rendre compte de ces réalités et malgré un contexte difficile, le festival se maintient, stimulé par les exemples de résistances existants au Brésil. Le programme de cette année mettra en lumière 16 courts et longs métrages, ainsi que des soirée-débats et rencontres. Autant d’opportunités qui permettront d’aborder des questions centrales, découvrir et/ou mieux comprendre la société brésilienne à travers les thématiques suivantes : l’effervescence électorale, la démocratie en question, les occupations urbaines, la lutte des peuples autochtones, le sport ainsi que l’identité LGBTIQ+.

Afin de donner un aperçu sur la pandémie et ces effets au Brésil, chaque séance de cette 17e édition débutera par un court métrage portant sur la crise sanitaire.
Des soirée-débats ainsi que des rencontres accompagneront les projections et seront animées par des réalisateur·rices et spécialistes, en plus des invité·es, venu·es de France et du Brésil tel·les que Capucine Boutte et Emmanuel Saunier (réalisatrice et réalisateur de óVai), Dácia Ibiapina (réalisatrice de Cadê Edson ?), Liliane Mutti et Daniela Ramalho (réalisatrices de Elle), Victor Fraga et Valnei Nunes (réalisateurs de The Coup d’État Factory), Claire Allouche (chercheuse), Grégory Tilhac (du festival Chéries-Chéris). »

Ne manquez pas la séance d’ouverture !

Nũhũ Yãg Mũ Yõg Hãm : Essa Terra É Nossa ! (Cette terre est à nous) ouvrira le festival. Il s’agit du dernier film de Sueli et Isael Maxakali, coréalisé avec Roberto Romero et Carolina Canguçu. Avec leurs caméras, les réalisateurs parcourent leur territoire d’origine, construisant la résistance et recomposant par leur déplacement, contre les colonisateurs et colonisatrices d’hier et d’aujourd’hui, les chemins de leurs ancêtres.
La lutte politique des peuples autochtones se fait aussi à Brasília, comme en témoigne le court métrage Entre Parentes, filmé au cœur du campement Terre Libre.

20h // SÉANCE D’OUVERTURE // en partenariat avec De la Plume à l’Écran

SE EU MORRER, DIGAM MEU NOME / Si je meurs, dites mon nom
d’Agência Farpa – 2021 – 6’– VOSTFR
Retour sur l’impact de la pandémie au sein du système carcéral dans trois États du Brésil.

ENTRE PARENTES / Entre proches parents
de Tiago de Aragão – 2018 – 28’ – VOSTFR
Un an après la destitution de Dilma Rousseff, et alors que les parlementaires brésiliens font reculer les droits des peuples autochtones, une gigantesque mobilisation autochtone a lieu à Brasilia lors de la 14ème édition du camp Terre Libre.

NUHU YÃG MU YÕG HÃM : ESSA TERRA É NOSSA ! / Cette terre est à nous !
d’Isael Maxakali, Sueli Maxakali, Carolina Canguçu et Roberto Romero – 2020 – 70’ – VOSTFR
Avant, nous vivions de la chasse en harmonie avec les esprits yãmĩyxop. Quand les Blancs sont arrivés, ils ont rasé les forêts, asséché les rivières et chassé les animaux. Mais les yãmĩyxop nous apprennent à être forts. Ils nous enseignent les histoires et les chansons des anciens.

AgendaTous les événements

octobre 2021 :

Rien pour ce mois

septembre 2021 | novembre 2021

Nous suivre