FCAN 2019 : La programmation cinéma

, par  Sophie

Pour son 10e anniversaire, le Festival Ciné Alter’Natif propose une sélection originale de films entièrement tournés en langues autochtones. Projections-débats en présence des équipes des films, présentations littéraires et soirée festive sont au programme de cet événement unique qui aura lieu le 8 octobre à Paris (séance d’ouverture) et du 9 au 12 octobre à Nantes.
Découvrez dès à présent la programmation de cette 9e édition !
Téléchargez le programme détaillé ici

Une programmation placée sous la thématique des langues autochtones

2019 est l’année internationale que les Nations unies ont choisi de dédier à la célébration des langues autochtones, selon la recommandation de l’Instance permanente des Nations unies sur les questions autochtones, afin de sensibiliser le monde aux conséquences dramatiques d’une perpétuelle mise en danger puisque la disparition des langues autochtones met en péril les cultures et les systèmes de savoirs et de communication complexes qui leur sont attachés. Les cinéastes autochtones ont, depuis toujours, valorisé la richesse linguistique de leurs communautés. En portant leurs œuvres sur grand écran, c’est toutes ces langues et les univers qu’elles incarnent qu’il·elle·s ont contribué à inscrire dans une perspective historique, à faire vivre et à dynamiser dans le présent, tout en les projetant dans l’avenir.

Ouverture officielle du Festival Ciné Alter’Natif à Paris

Mardi 8 octobre 2019 à 20h
Lieu : Centre culturel canadien, 130 faubourg Saint-Honoré - Paris

  • Projection de Sgaawaay K’uuna (Le fil de la lame)
    Un film d’Helen Haig-Brown (Tsilhqot’in) et Gwaai Edenshaw (Haïda), 2018, Canada, 99 min. – VOSTFR – En exclusivité française !
    Haida Gwaii, XIXe siècle. Chaque été, deux familles se réunissent pour un camp de pêche. Cette année-là, Kwa, l’un des enfants, meurt accidentellement. Rongé par la culpabilité, Adiits’ii disparaît dans la forêt et sombre dans la folie pour devenir Gaagiixid, la bête sauvage. L’année suivante, les familles décident de faire en sorte qu’il redevienne humain tandis que le père de Kwa lutte contre son désir de vengeance. Sgaawaay K’uuna raconte la quête rédemptrice d’un homme tout en nous faisant découvrir les paysages de l’île d’Haida Gwaii et les croyances qui y sont rattachées.
    Un film entièrement réalisé en haïda, une langue dont une vingtaine de locuteurs seulement sont encore vivants.

Pour voir la bande-annonce, cliquez ici (la bande-annonce est en anglais mais le film sera bien projeté dans sa version sous-titrée en français).

  • Précédé du court-métrage dukʷibəɫ swatixʷtəd (Changer’s Land)
    Un film de Tracy Rector (Seminole/Choctaw), 2018, États-Unis, 5 min. – VOST – En exclusivité française !
    La terre perdure malgré les incursions de centrales électriques et d’autoroutes, tandis que les habitants chantent et jouent du tambour pour célébrer l’océan, les montagnes et les êtres vivants de la mer Salish.

=> Un débat suivra la séance en présence du réalisateur Gwaai Edenshaw (Haïda).

Le Festival Ciné Alter’Natif à Nantes

Du 9 au 11 octobre 2019
Lieu : Cinéma le Concorde, 79bd de l’Egalité, Nantes

Mercredi 9 octobre 2019

  • 20h45 : Projection de Sgaawaay K’uuna (Le fil de la lame) précédé de dukʷibəɫ swatixʷtəd (Changer’s Land) (voir description ci-dessus)
    Débat à l’issue de la séance en présence du réalisateur Gwaai Edenshaw (Haïda).

jeudi 10 octobre 2019

  • 18h30 : Séance spéciale courts-métrages
    Cette année, la traditionnelle séance de courts-métrages proposera des films de formats et de genres différents, originaires de différentes parties du monde et tous unis par la volonté de valoriser les langues autochtones. Un débat avec nos invités suivra la séance.
    Tarif unique spécial pour cette séance courts-métrages : 5€ !
  • 20h45 : Projection de Unti, les origines
    Un film de Yanuwana Chistophe Pierre (Kali’na), 2018, Guyane, 57 min. – VOSTFR
    Unti, les origines nous emmène en voyage le long du fleuve Maroni. Des lieux comme la plage de Yalimapo ou Tumuc Humac se dévoilent devant nos yeux, mettant en évidence l’histoire des Autochtones et son lien avec le territoire. Entièrement réalisé en langue kali’na, il décrit également une quête identitaire et les problématiques auxquelles doit faire face la société guyanaise, comme l’alcoolisme ou le suicide des jeunes. Les paysages naturels dans lesquels le film nous immerge font écho au combat quotidien du réalisateur pour les préserver.

=> Précédé de courts-métrages autochtones de Guyane

=> Un débat avec le réalisateur Yanuwana Christophe Pierre suivra la séance.

Vendredi 11 octobre 2019
Lieu : Cinéma Le Concorde - Nantes

  • 18h30 : Projection de Tia et Piujuq
    Un film de Lucy Tulugarjuq (Inuk), 2018, Canada, 1h19 – VOSTFR
    Une fillette nommée Tia a fui la Syrie en guerre avec sa famille pour venir vivre à Montréal. Alors qu’elle aide son oncle dans son épicerie, elle découvre une porte magique qui la conduit tout droit dans la toundra du Grand Nord, à Igloolik. Là-bas, elle va se nouer d’amitié avec une fillette du même âge, Piujuq, qui va lui faire découvrir la langue inuktitut, la culture inuit et ses histoires...
    Un film pour toute la famille, qui parle d’amitié avec les yeux et l’imaginaire de l’enfance.

Pour voir la bande-annonce, cliquez ici

=> Précédé du court-métrage Trois mille , d’Asinnajaq (Inuk), 2017, Canada, 14 min. – VOSTFR – En exclusivité française !
Ce film expérimental mélange avec légèreté et brio les archives de l’Office national du film canadien et les séquences d’animation pour nous emporter à travers 3000 ans de culture inuit.

Pour voir la bande-annonce, cliquez ici

  • 21h : Projection de Wiñaypacha
    Un film d’Óscar Catacora (Aymara), Pérou, 2018, 1h28 – VOSTFR
    Willka et Phaxsi vivent dans un village perdu au milieu des Andes, au pied de la majestueuse Allincapac, à plus de 5 000 mètres d’altitude. Soleil et Lune (leurs noms en aymara) souffrent, pleurent, rient et vivent connectés à leur bien-aimée Pachamama, la Terre-Mère. Le temps passe, au gré des tâches quotidiennes, tandis que ce couple octogénaire attachant attend le retour de leur fils. Wiñaypacha, qui signifie « éternité » en aymara, met en évidence la perte de vitesse d’un mode de vie dans la montagne où seules les anciens demeurent, abandonnés, alors que les plus jeunes sont partis en ville depuis bien longtemps. Inspiré de l’histoire personnelle du réalisateur, Wiñaypacha a été entièrement tourné en langue aymara et nous interroge sur cette génération « oubliée », sur la pérennité des cultures ancestrales qui n’ont plus autant de visibilité dans la vie urbaine péruvienne contemporaine, mais nous montre aussi un exemple émouvant de déclaration d’amour à la vieillesse.

Pour voir la bande-annonce, cliquez ici (la bande-annonce est en espagnol mais le film sera bien projeté dans sa version sous-titrée en français).

=> Précédé d’un court-métrage du projet ¡Hola Combo ! – En exclusivité française !

=> Un débat avec Chloé Tessier-Brusetti, chercheure en cinémas autochtones suivra la séance.

Et du mercredi 9 au dimanche 13 octobre 2019

EXPOSITION IN·DIG·E·NIZE
Dans le hall du cinéma

Journée de clôture : venez fêter les 10 ans du festival !

Samedi 12 octobre 2019 de 14h à 23h
Lieu : le DIX, 10 place des Garennes, Nantes

Pour fêter ses 10 ans, outre l’habituelle soirée de clôture avec ses vidéo-clips, ses concerts et son célèbre bar convivial et solidaire, le Festival Ciné Alter’Natif vous invite cette année à déambuler tout l’après-midi parmi des expos photos, des stands et des animations proposées par nos partenaires historiques autour de la thématique des peuples autochtones qui raviront petits et grands (contes, ateliers programmation, rencontres littéraires et séances de signature par les auteurs...). Côté projections, nous rendrons hommage à Jake Hoyungowa (Diné) qui nous a quittés trop tôt ; une rétrospective présentera les films primés du festival depuis 2009 et une sélection spéciale fêtera conjointement les 15 ans du Wapikoni mobile et les 10 ans du Festival Ciné Alter’Natif, mettant à l’honneur ces années riches de belles collaborations. Également au programme : une buvette, un buffet solidaire, des rencontres avec les invités du festival...

=> Venez nous rencontrer quand vous pouvez, quand vous le souhaitez, au gré des temps forts de la journée !
Plus d’informations bientôt sur ce site avec le déroulé précis de la journée...


Informations pratiques

  • PARIS

Centre culturel canadien
130 Rue du Faubourg Saint-Honoré - Paris 8è
https://canada-culture.org/
01 44 43 21 90
Entrée libre sur réservation uniquement :
reservation@canada-culture.org

  • NANTES

Cinéma Le Concorde
79, Bd de l’Égalité
http://www.leconcorde.fr
02.40.46.25.29
6€ par séance
Réduit + séance courts-métrages : 5€
Pass Nantes : 25€ les 5 séances
Séances scolaires : 3,50€

Maison de quartier Le Dix
10, place des Garennes
02 40 69 34 61
https://lecollectifdudix.org/
Entrée libre
Participation libre pour la soirée concert

— -

Séances scolaires sur réservation uniquement : comjeunes[at]delaplumealecran.org

Contact presse :
communication_fcan[at]delaplumealecran.org

Renseignements/informations générales :
delaplumealecran[at]yahoo.com

Facebook : @PAGEDELAPLUMEALECRAN
Groupe facebook : @FESTIVAL CINÉ ALTER’NATIF
Twitter : @DeLaPlumelEcran
Site : http://delaplumealecran.org

DE LA PLUME A L’ÉCRAN ET LE FESTIVAL CINÉ ALTER’NATIF

Depuis sa création en 2008, l’association De la Plume à l’Écran promeut le cinéma autochtone (films réalisés et/ou produits par des Autochtones), et en particulier amérindien.

Le Festival Ciné Alter’Natif est le seul festival en France entièrement consacré au cinéma réalisé et/ou produit par des artistes autochtones, célébrant leurs toutes dernières créations quels qu’en soient le genre ou le format. Le plaisir de la découverte et des rencontres, mais aussi l’envie de s’immerger dans d’autres cultures animent cette manifestation unique.
Depuis 2009, le Festival Ciné Alter’Natif est organisé par l’équipe bénévole de De la Plume à l’Ecran, association nantaise qui œuvre à la promotion et à la diffusion du cinéma autochtone en France, tout en apportant une analyse constructive des représentations des Autochtones dans les médias occidentaux. À ce titre, elle organise des projections-débats, des conférences mais aussi des expositions d’art autochtone.

En 2019, le Festival Ciné Alter’Natif est organisé avec le soutien financier de Nantes Métropole.

Voir en ligne : Télécharger le programme en version pdf

AgendaTous les événements

Nous suivre