De la Plume à l’Ecran a 10 ans !

, par  Sophie

Le 10 avril 2008 naissait officiellement l’association De la Plume à l’Ecran !

10 ANS ! 10 YEARS ! ¡10 AÑOS !

Le 10 avril 2008, naissait officiellement notre association DE LA PLUME A L’ÉCRAN ! Des premières conférences et ateliers en milieu scolaire jusqu’à la distribution de films autochtones, en passant par des expositions et bien sûr le Festival Ciné Alter’Natif, DE LA PLUME A L’ÉCRAN c’est 10 ans de rencontres magiques autour du cinéma et des Amérindiens. Un engagement intense, exigeant, monopolisant... mais tellement passionnant. On ne regrette rien et on continue. Avec vous tous bien sûr !

Our organization De la Plume à l’Ecran was officially born on April 10th, 2008 ! From the first conferences and workshops with high-school students to the current distribution of Indigenous films, through art exhibitions and of course our Festival Ciné Alter’Natif, it’s been 10 years of awesome, magical and powerful encounters ! An intense commitment, sometimes very demending and exhausting as well... but no regrets ! And we’ll keep going, with you all of course !

¡El 10 de abril de 2008 nació de manera oficial nuestra asociación DE LA PLUME A L’ÉCRAN ! Desde las primeras conferencias y los talleres escolares hasta la distribución de películas realizadas por nativos, así como las exposiciones y por supuesto el Festival Ciné Alter’Natif, De la Plume à l’Écran representa 10 años de encuentros mágicos alrededor del cine y de los indígenas. Un compromiso intenso, exigente, acaparador… pero tan apasionante. No nos arrepentimos y seguimos. Con ustedes todos, ¡claro !

— -

Pour réaliser ce bandeau anniversaire (au passage, merci à Kochiz pour ses visuels toujours au top !), nous avons puisé dans nos souvenirs et réuni quelques événements - sélectionnés parmi tant d’autres... Avec de gauche à droite et de bas en haut :

  • TRUDELL, Le film  : il a permis la rencontre de deux des co-fondatrices de l’association et surtout la naissance du Festival Ciné Alter’Natif ! En effet, c’est suite à la projection du film d’Heather Rae au Cinéma Le Concorde de Nantes - organisé par Cécile Vaillant et animé par Sophie Gergaud - que le premier festival de films amérindiens a vu le jour... Trudell, Le film-événement fondateur de l’association !
  • L’indianopoly, un jeu réalisé par Sophie Gergaud avec l’aide de Céline Planchou pour des ateliers en milieu scolaire... Il nous a bien occupées pendant plusieurs années et il a rencontré un succès fou auprès des jeunes et des enseignants !
  • REEL Injun , le film de Neil Diamond, est indéniablement l’un des moments les plus forts de ces 10 premières années de l’association. Premier film a être distribué par De la Plume à l’Ecran, il représente tout ce qui est au cœur de la mission de l’association : la promotion du cinéma autochtone et la sensibilisation à un siècle de représentations stéréotypées des Amérindiens dans les médias... C’est aussi une belle histoire d’amitié et de collaboration entre Rezolution Pictures qui a produit le film et De la Plume à l’Ecran, qui se poursuit encore aujourd’hui avec RUMBLE : The Indians Who Rocked the World.
  • Smokin’ Fish , de Cory Gutchquena Mann et Luke Griswold-Tergis. Notre première édition DVD et le 2e film distribué par notre association... un grand moment de festival également avec Cory Mann en invité choc en 2013 ! Les passagers du tram 1 à Nantes s’en souviennent encore...
  • Resistencia en la linea negra du collectif Zhigoneshi : un bel exemple de riche collaboration entre plusieurs associations, avec le partenariat El Perro que Ladra qui nous a sollicités à plusieurs reprises pour accompagner le film, ou encore Abya Yala à Marseille... Ainsi, tout au long de ces 10 premières années, nous avons eu à cœur de travailler avec d’autres associations et institutions autour de la promotion des films autochtones.
  • Indigenize : Une exposition commissionnée par De la Plume à l’Ecran dans le cadre du Festival Ciné Alter’Natif avec les portraits de Melissa Ponder et d’après le concept original de Tracy Rector, partenaire de notre association depuis 2012 avec Longhouse Media (Seattle), réalisée grâce au financement de la Mairie de Nantes - Direction Attractivité internationale dans le cadre du jumelage Nantes-Seattle. Si Indigenize était notre première exposition d’envergure, accueillie dans le superbe lieu municipal de l’Orangerie du Jardin des Plantes à Nantes, le Festival Ciné Alter’Natif a toujours eu à cœur de valoriser l’art autochtone sous toutes ses formes et d’autres expositions, plus modestes, avaient déjà eu lieu lors des précédentes éditions. En 2017, toujours à l’Orangerie du Jardin des Plantes, nous proposions l’exposition Rock Banquise qui a également rencontré un grand succès auprès des festivaliers.
  • Depuis le premier jour de sa création, De la Plume à l’Ecran travaille avec le Wapikoni Mobile, ateliers itinérants de formation au cinéma pour les communautés autochtones isolées du Québec (et maintenant bien au-delà !). Que ce soit lors du Festival Ciné Alter’Natif ou bien lors d’événements organisés par des partenaires, nous avons à multiples reprises inclus dans notre programmation les magnifiques courts-métrages produits dans le cadre de ces formations professionnelles itinérantes. La photo choisie ici pour commémorer 10 ans de partenariat fait partie de notre exposition "Les Yeux des Sans-Voix" qui montre l’envers du décor sur plusieurs tournages de films autochtones de l’Amérique du Nord au Sud.
  • Barking Water , de Sterlin Harjo... un autre moment fort de cinéma, sur l’écran et en coulisses. Après l’avoir sous-titré et programmé lors du Festival Ciné Alter’Natif en 2011 en présence du producteur Chad Burris, nous avons accompagné Barking Water lors de sa tournée française en 2012 en présence de l’actrice principale du film Casey Camp-Horinek. 7 ans plus tard, les liens qui nous unissent à tous ces artistes et l’envie de travailler ensemble sont toujours aussi forts !
  • Les Rencontres cinématographiques de Digne-les-Bains : encore une amitié née grâce au film TRUDELL ! Après la projection du film en 2007 puis celle du film No More Smoke Signals en 2010, un partenariat programmation a réuni les Rencontres de Digne et De la Plume à l’Ecran. Ainsi, chaque année, notre association propose un (ou plusieurs) film(s) et accompagne les débats. Sophie Gergaud, présidente de De la Plume à l’Ecran, a de plus été membre du jury courts-métrages à plusieurs reprises... Outre une belle aventure humaine, cette collaboration c’est aussi l’affirmation que le cinéma autochtone est un art à part entière !
  • Le dernier numéro en date du C@mérindien, le n°15-15, était consacré à Yepan, revue de cinéma autochtone d’Amérique du Sud. Le C@mérindien, c’est la première revue française dédiée au cinéma et aux Amérindiens, six ans de parution, 4 rubriques (A la Une, Ciné’Projo, Ciné’Portrait, Ciné’Atelier)... Faute de forces humaines pour l’animer, le C@mérindien est suspendu mais un projet est en cours pour le faire réapparaître bientôt sous une forme !
  • RUMBLE : The Indians Who Rocked the World : Premier film autochtone que nous avons vu naître, que nous avons accompagné en pré-production, en tournage et en montage... et dont nous assurons le rôle de distributeur en France ! Une aventure passionnante qui ne fait que commencer, grâce au projet RUMBLE en France qui prendra bientôt toute son ampleur, de projections en concerts-rencontres en passant par des conférences, le tout à travers l’hexagone !
  • RISE , de Michelle Latimer, est un des 80 films à ce jour que nous avons sous-titrés afin que le public francophone puisse y avoir accès. Projeté en exclusivité lors du Festival Ciné Alter’Natif 2017, il représente également l’un des axes fondateurs de notre association : la défense des droits autochtones à travers la promotion d’un cinéma réalisé par les Amérindiens eux-mêmes. Ou comment la solidarité et l’engagement transcendent l’art.

Que ce soit du côté des partenaires programmation, des artistes, des producteurs, des associations partenaires en France, des festivals, des cinémas partenaires.... il y avait encore beaucoup à dire et tellement, tellement de personnes formidables à remercier ! Cette liste est bien sûr non-exhaustive et elle continue de s’allonger jour après jour.

Merci à tous pour votre soutien, votre envie de travailler avec nous et votre amour du cinéma autochtone !

AgendaTous les événements

Nous suivre