Prix du public et d’animation : les films primés

, par  Sophie

PRIX DU PUBLIC

Festival Ciné Alter’Natif 2015
Drunktown’s Finest, Sydney Freeland (Diné), États-Unis, 2014, 95’
Trois jeunes Diné (Navajo) s’efforcent d’échapper à la dureté de la vie sur une réserve indienne. Nizhoni a été adoptée et élevée comme une chrétienne par une famille blanche. Felixia, transsexuelle, rêve de devenir une top-modèle. Sickboy va devenir père et souhaite s’engager dans l’armée afin de mettre de côté son passé teinté de délinquance et de rébellion. Présenté en avant-première au Festival de Sundance, le premier long métrage de Sydney Freeland a aussitôt été porté par un buzz médiatique tant il bouleverse les représentations habituelles des Amérindiens dans les films de fiction américains.

Festival Ciné Alter’Natif 2016
The Oka Legacy, Sonia Bonspille Boileau (Mohawk), Canada, 2015, 45’
Sonia Bonspille-Boileau est originaire de Kanehsatake, une réserve mohawk près de Montréal.
Elle n’avait que 12 ans quand le conflit d’Oka a éclaté, en 1990, mais elle se souvient parfaitement de cet été-là... Dans cet émouvant documentaire très personnel, elle nous fait voyager à travers le temps pour découvrir comment la crise d’Oka a déclenché la résurgence de l’identité autochtone et a, finalement, contribué à changer le cours de l’histoire canadienne, se faisant le terreau fertile d’initiatives victorieuses comme la création du réseau audiovisuel APTN, de mobilisations historiques comme Idle no More ou encore de processus aussi fondamentaux que celui de la récente Commission Vérité et Réconciliation.

Festival Ciné Alter’Natif 2017
Rumble, The Indians Who Rocked the World de Catherine Bainbridge et Alfonso Maiorana, Canada, 2017, 102’
À travers le portrait d’icônes du jazz, du blues et du rock, RUMBLE rend un vibrant hommage aux influences autochtones qui ont contribué à l’élaboration et à l’évolution de la musique populaire et ce, malgré les nombreuses tentatives de censure et d’éradication des cultures amérindiennes à travers l’Histoire. Un chapitre musical trop souvent mis en sourdine que RUMBLE met enfin au devant de la scène.


PRIX ANIMATION

Festival Ciné Alter’Natif 2015
Neil découvre la lune, Steve Judd (Kiowa/Chocktaw), États-Unis, 2011, 1’
C’est un grand pas pour l’homme et un bond de géant - en arrière - pour l’humanité que dépeint cette animation en stop-motion, réinvention acidulée et savoureusement insolente du débarquement lunaire.

Festival Ciné Alter’Natif 2016
Mia, Amanda Strong (Métis) et Bracken Hanuse-Corlett (Wuikinuxv/Klahoose), Canada, 2015, 8’
Film d’animation réalisé avec une équipe majoritairement autochtone sur le territoire traditionnel de la côte salish, Mia’ incarne en son for intérieur la transformation cérémonielle. Témoin de la désintégration urbaine et de l’empreinte industrielle à l’ère contemporaine, Mia’ n’en est pas moins tenace dans sa lutte pour le respect de ses pratiques et de ses droits ancestraux.


Télécharger la liste en pdf :

Prix du public et d’animation : les films primés au FCAN

AgendaTous les événements

septembre 2020 :

Rien pour ce mois

août 2020 | octobre 2020

Nous suivre