Les productions audiovisuelles autochtones comme outils de connaissance de l’Autre

, par  Sophie

Communication de Sophie Gergaud lors du Colloque "Amérindianités et savoirs" à l’Université de Poitiers en 2014

Depuis les années 1960, un nombre important de films ont été réalisés par des autochtones à travers tout le continent américain, qu’il s’agisse de fictions, de documentaires, de documents expérimentaux ou encore de films d’ateliers. Que nous révèlent-ils sur leurs auteurs ? Quels savoirs nous transmettent-ils ? Pour quel public ont-ils été réalisés ?
Nous reviendrons sur les conditions d’accès aux techniques audiovisuelles qui ont permis aux Amérindiens de se réapproprier leur image. Nous verrons qu’à l’échelle du continent, les contextes de production peuvent être très différents d’une communauté autochtone à l’autre, tant du point de vue culturel que politique et économique, tout comme les motivations et les objectifs des réalisateurs.
Mais c’est précisément cette diversité qui fait la richesse de ces productions audiovisuelles en terme de connaissances. En prenant la caméra, l’Autre nous force à rompre avec nos schémas de pensée, nos préjugés, nos habitudes. A travers les exemples de plusieurs films, nous nous interrogerons sur ce « déplacement » de point de vue, sur ce qu’il peut nous apprendre et comment, grâce à lui, nous pouvons re-connaître l’Autre. Nous mettrons ainsi en évidence à quel point un film sur l’Autre et un film par l’Autre peuvent être différents.
Enfin, nous analyserons les points de résistances que rencontrent les vidéastes autochtones, tant au niveau de la distribution que du point de vue des limites en terme de transmission de savoirs. Que peut vraiment nous dire ce cinéma fait par l’Autre ?

PDF - 2.3 Mo
Les productions audiovisuelles autochtones comme outils de connaissance de l’Autre

AgendaTous les événements

Nous suivre