C@mérindien 14 - Janvier/Février 2015

, par  Sophie

Edito

Les Oscars incarnent le rêve américain par excellence. Ils fascinent, tout autant qu’ils orientent les choix du public, exerçant indéniablement une grande influence sur les réussites commerciales des films. Mais ils ont surtout un extrême pouvoir normatif, modelant le goût des spectateurs et rejetant tous ceux qui, au sein de la profession, ne rentrent pas « dans le moule ». C’est à ce titre qu’ils servent aussi, régulièrement, de plateforme de protestation sociale et politique et le refus de l’Oscar du meilleur acteur par Marlon Brando en 1973, afin de mettre en lumière le traitement subi par les Amérindiens aux Etats-Unis, restera l’un des événements les plus marquants.
Ces deux dernières années, les Oscars ont tout particulièrement été l’objet de campagnes de dénonciation virulentes, les accusant de pratiquer une forte discrimination raciale. S’il est vrai qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire à Hollywood pour que les artistes et les films autochtones soient reconnus à leur juste valeur, il n’en reste pas moins qu’ailleurs, les choses changent progressivement. Que ce soit à Cannes ou lors d’autres festivals internationaux, plusieurs actrices et acteurs amérindiens ont, cette année, connu leur petit moment de gloire...
Bonne lecture de ce C@mérindien tout en strass et paillettes !

Rédaction et traductions : Sophie Gergaud.
Maquette : Anne Killian-Deligne

Téléchargez le sommaire du C@mérindien 14-15

PDF - 478 ko
Sommaire C@mérindien 14-15

AgendaTous les événements

Nous suivre