Réels et imaginaires autochtones au Musée du Quai Branly

, par  Sophie

La 41e édition du Festival international Jean Rouch organise une séance de projection autour des réels et imaginaires autochtones, en collaboration avec la médiathèque du musée du quai Branly-Jacques Chirac. Sept courts métrages du Wapikoni mobile ainsi que le long métrage Huahua seront projetés pendant la séance, transmettant et questionnant les identités au Canada et en Équateur.

Le samedi 7 mai 2022
de 14h30 à 19h
Salle de cinéma du Musée du Quai Branly (Paris)

Programmation

Les films du Wapikoni Mobile : 14h30-16h30

  • City girl rez woman | Fille urbaine, femme de réserve
    Canada | 2014 | 7min | vostf
    Un film de Debbie S.Mishibinijima (Canada)
    Debbie a perdu sa langue maternelle quand sa famille s’est installée à Toronto. Devenue adulte et mère à son tour, elle raconte ses tentatives pour comprendre qui elle est vraiment en voyageant dans son enfance et sur le territoire de la Réserve.
  • Crossing the dam – Ajumin | La traversée du barrage - Ajumin
    Canada | 2016 | 10min | vostf
    Un film de Monique Manatch (Canada)
    Depuis la mort de ses parents et malgré son départ pour vivre en ville, Monique tente de reconstruire le lien avec sa communauté et sa famille dans le but d’assurer la transmission d’une culture et d’une histoire pour aider son fils à comprendre d’où il vient.
  • Rien sur les mocassins
    Québec | 2016 | 4min | vof
    Un film de Eden Awashish (Canada)
    Il n’y aura pas de film sur les mocassins. Voilà comment la grand-mère de la réalisatrice décide de répondre au projet de sa petite-fille. Le film nous parlera donc de transmission mais sans livrer des secrets qui ne nous appartiennent pas.
  • Nitanish | À ma fille
    Québec, Canada | 2016 | 3min | vof
    Un film de Melissa Mollen Dupuis (Canada)
    En fabricant la couverture traditionnelle qui la tiendra au chaud, une maman adresse un tendre message à la petite fille dont elle enceinte. Elle s’inspire de la couverture cérémonielle de Kowkachish Manakanet, femme de Mestawapeo Sam Rich, un Shaman, décédé vers 1950.
  • Kupanishkeu
    Canada | 2016 | 5min | vof
    Un film de Mélodie Jourdain-Michel (Canada)
    Avec la poésie des images et la sonorité des textes, la réalisatrice raconte comment la force et le courage de son ancêtre innue, Kupanishkueu, ont influencé sa vie.
  • More than a stereotype | Plus qu’un stéréotype
    Canada | 2018 | 4min | vostf
    Un film de Sinay Kennedy (Canada)
    Les cultures et les identités sont-elles figées et immémoriales ou sont-elles actives et vivantes comme les représentants des Premières Nations du Canada ? Ce film est l’acte d’une jeune réalisatrice qui fait du cinéma son moyen d’affirmation.
  • Wamin | La Pomme
    Québec, Canada | 2016| 3min | vostf
    Un film de Katherine Nequado (Canada)
    Rouge à l’extérieur et blanche à l’intérieur, comme une pomme. Le film est une performance qui met en scène frontalement la question de la définition de l’identité et de la perception de soi par soi-même et les autres.

Huahua : 17h00-18h45

  • Huahua
    Équateur | 2018 |70min | vostf
    Un film de Citlalli Andrango Cadena et Joshi Espinosa Anguaya (Équateur)
    Histoire d’un couple quechua qui attend un enfant. Joseph, le futur père, retourne dans sa communauté à la recherche de réponses. Citlalli, la future mère, réfléchit sur son identité métissée. Le film offre un regard lucide sur les contradictions du présent : entre préservation de l’héritage et les mutations que l’adaptation au monde contemporain impose

À noter également pendant le reste du festival

Le dimanche 8 mai 2022 de 16h45 à 18h45
Récits d’expériences : le Wapikoni mobile

Programmation en partenariat avec la médiathèque du musée du quai Branly-
Jacques Chirac, autour du livre Le « Direct » et le numérique : Techniques et politiques des médias décentralisés de Caroline Zéau et Benoît Turquety.
Caroline Zéau évoquera le dispositif participatif du Wapikoni mobile à la
lumière de son entretien avec Odile Joannette, ancienne directrice générale
du Wapikoni et de la contribution de Manon Barbeau, documentariste et co-
fondatrice du Wapikoni mobile qui figurent dans le livre Le « Direct » et le numérique : Techniques et politiques des médias décentralisés. Il sera question du modèle d’intervention du Wapikoni en faveur de
la création cinématographique et musicale comme outil du vivre ensemble.

Discussion avec Caroline Zéau, maîtresse de conférences à l’UFR LAC,
Université Paris Cité, et Benoit Turquety, Professeur associé à la Section
d’histoire et d’esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne, Elodie Saget,
responsable des fonds audiovisuels et sonores à la médiathèque du musée
du quai Branly-J.C. et Eden Mallina Awashish, réalisatrice (sous réserve).

Voir en ligne : Consulter le catalogue complet du festival

AgendaTous les événements

mai 2022 :

Rien pour ce mois

avril 2022 | juin 2022

Nous suivre