Du 3 au 14 novembre 2021 : Futurismes autochtones à Nantes

, par  Sophie

Fidèle à sa mission de promotion des cultures autochtones par le biais de leurs expressions artistiques, l’association De la Plume à l’Écran vous invite à découvrir les futurismes autochtones, mouvement culturel en pleine expansion.

Que ce soit dans le cadre de mangas, d’œuvres en réalité virtuelle (programmées pour la première fois en France), de courts métrages ou d’art graphique, les artistes présenté·es ici s’inspirent de leurs traditions ancestrales pour inventer de nouveaux récits à partir de thématiques contemporaines en nous projetant dans un futur décolonisé. Revendiquant fièrement leur souveraineté narrative, les artistes de la mouvance des futurismes autochtones réimaginent des temps et des espaces florissants dans lesquels les Autochtones prospèrent. Ce faisant, ils et elles déconstruisent les croyances tenaces selon lesquelles les peuples autochtones ne seraient que des reliques du passé, condamnés au monde ancien dans lequel le colonialisme les aurait laissés.



Au programme

- > Une exposition d’artistes de la région Pacifique Nord-Ouest
- > Des œuvres en réalité virtuelle
- > Des courts métrages à voir en ligne !

Informations pratiques

Pour l’exposition du 3 au 14 novembre
+ les séances découvertes réalité virtuelle les 5 et 6 novembre

Rendez-vous à l’Espace Cosmopolis
18 rue Scribe à Nantes
Accès libre (pass sanitaire)
Horaires pour l’exposition : tous les jours de 13h30 à 18h
Horaires pour les séances de réalité virtuelle : de 14h à 18h

Pour les projections de courts métrages en ligne
Connectez-vous du 3 au 14 novembre sur cette page !

La programmation en détail

  • L’exposition


Dans le cadre du jumelage Nantes Seattle, plusieurs artistes autochtones membres de nations amérindiennes de la région de Seattle et de la région Pacifique Nord-Ouest ont accepté de participer à l’exposition accompagnant les « Futurismes Autochtones ». Ils nous proposent, chacun à leur manière, leur expression d’un futur imaginé pour les jeunes générations amérindiennes. L’exposition rappelle, dans le contexte de la crise sanitaire mondiale, les liens forts unissant les deux villes de Nantes et de Seattle. 

Joe wahalatsu ? Seymour (Sqaxin/Coast Salish) est un artiste multidisciplinaire qui excelle aussi bien dans les domaines de la peinture, de la gravure sur verre, du tissage ou encore de la sculpture. Son travail est exposé au Portland Art Museum (Oregon), au Burke Museum de Seattle, (Washington), ou encore au Hilo Art Museum (Hawai’i).

Michael Nicoll Yahgulanaas (Haïda) est un artiste très souvent exposé au Seattle Art Museum (SAM). Les visuels sont extraits de son premier manga haïda RED, publié en 2009, qui l’a rendu internationalement célèbre.

Micah McCarthy (Makah) est tout autant sculpteur que chanteur et fabricant de tambours traditionnels. Il a notamment été exposé au Royal British Columbia Museum dans le cadre du projet « Out of the Mist Treasures of the Nuu-chah-nulth Chiefs ».

Une exposition organisée par De la Plume à l’Écran, réalisée avec le soutien de la Seattle Nantes Sister City Association et la Ville de Nantes.

  • Les œuvres en réalité virtuelle

Depuis plusieurs années déjà, les artistes autochtones de par le monde ont investi le champ des médias numériques, en particulier celui de la réalité virtuelle dans lequel ils et elles excellent. Au cours de deux après-midis, venez plonger dans ces pratiques créatives innovantes qui transforment et réinventent l’art de raconter des histoires. Immergez-vous dans un monde d’images qu’il ne s’agit plus seulement de regarder mais aussi de vivre et de ressentir…

Un programme inédit en France proposé par De la Plume à l’Écran et à découvrir le vendredi 5 et le samedi 6 novembre 2021 de 14h à 18h.

  • Les films à voir en ligne


Poursuivez l’exploration des futurismes autochtones au-delà de l’exposition et des œuvres en réalité virtuelle grâce à une sélection de courts métrages visibles sur notre site internet pour l’occasion. Ces films de science-fiction ou de récit fantastique ont tous été projetés et sous-titrés dans le cadre du Festival Ciné Alter’Natif, seul festival entièrement dédié aux cinémas autochtones, organisé à Nantes par De la Plume à l’Écran depuis 2009. Réalisés entre 2008 et 2017 par des artistes de renommée internationale et à l’avant-garde des futurismes autochtones, mouvement artistique aujourd’hui en plein développement, ces courts métrages montrent que les cinéastes autochtones, qu’ils et elles soient navajo (diné), anishnabé, inuk, kiowa ou encore choctaw, ne sont pas cantonné·es au passé mais qu’ils et elles imaginent d’autres futurs depuis bien longtemps déjà…

Une programmation proposée par De la Plume à l’Écran. Tous les films sont disponibles en VO sous-titrée en français.


Un événement proposé par De la Plume à l’Écran dans le cadre des 40 ans du Jumelage Nantes-Seattle et du Festival des solidarités (FestiSol), avec le soutien de Nantes Métropole. Programmation et direction artistique : Sophie Gergaud.

© Visuels : 3000/ONF, Joe Seymour, Eagle Bone/Longhouse Media


Programmation disponible du 3 au 14 novembre 2021

  • La visite de Lisa Jackson (Anishnabé), Canada, 2009, 3mn
    Cet audio-documentaire, animé par Jody Kramer, raconte l’histoire vraie d’une famille cree qui, une
    nuit, reçut une visite étrange... Une conversation au-delà des mots. La Visite est une série de 13 courts métrages sur le thème de la Nation produits par l’Office national du film du Canada, en collaboration avec la chaîne APTN.

  • Le 6e monde de Nanobah Becker (Diné), États-Unis, 2011, 15mn
    Dans la culture navajo (diné), le monde dans lequel nous vivons est le cinquième... Mais dans le sixième monde, la population a tellement augmenté que la Terre n’offre plus suffisamment d’espace. Tazbah Redhouse, astronaute d’origine diné, a pour mission de rejoindre la planète Mars et de la coloniser. Mais la nuit qui précède le vol, elle fait un rêve et pressent que cette mission ira bien au-delà de l’objectif affiché.

  • Returning d’Elisabeth LaPensée (Anishnabe), Canada, 2015, 4mn
    Dans une singulière union du perlage et de l’animation stop-motion, un court moment de ravissement, sur les airs du Métis Fiddler Quartet. Réalisé et animépar Elizabeth LaPensée, montage Sky Hopinka.

  • The path without end d’Elisabeth LaPensée (Anishnabe), Canada, 2011, 6mn
    Les histoires anishinabe du Peuple de la Lune sont racontées à travers une animation steampunk
    expérimentale.

  • Trois mille d’Asinnajaq (Inuk), Canada, 2017, 14mn
    Un film expérimental luminescent qui mélange avec légèreté et brio séquences d’archives et d’animation et nous transporte à travers trois mille ans de culture inuit, au passé, au présent et dans l’avenir.

  • Neil découvre la lune de Steven P. Judd (Kiowa/Choctaw), États-Unis, 2011, 1mn
    C’est un grand pas pour l’homme et un bond de géant - en arrière - pour l’humanité que dépeint cette animation en stop-motion, réinvention acidulée et savoureusement insolente du débarquement lunaire.

Voir en ligne : Plus d’informations sur les événements organisés dans le cadre des 40 ans du Jumelage Nantes-Seattle

AgendaTous les événements

décembre 2021 :

Rien pour ce mois

novembre 2021 | janvier 2022

Nous suivre