Les films du Wapikoni Mobile

, par  Sophie

Depuis sa création en 2008, l’association De la Plume à l’Ecran met à l’honneur les films du Wapikoni Mobile soit dans le cadre du Festival Ciné Alter’Natif soit dans le cadre d’ateliers à destination des jeunes ou encore de programmations commissionnées par des partenaires.

Le Wapikoni mobile est un studio ambulant de création audiovisuelle et musicale qui « roule » vers les jeunes des communautés autochtones depuis 2004.



Festival Ciné Alter’Natif 2009

-  La Lettre de Damien Newashish
La lettre traîne dans l’une des filières du poste de police de Wemotaci depuis un an et elle hante
Damien Newashish. À 21 ans, il ne veut plus d’amoureuse, parce que celle qui lui a appris l’amour
est partie à un endroit d’où l’on ne revient pas. La lettre, ce sont les mots de Damien pour dire les maux d’une communauté

-  Coureurs de Nuit de Chanouk Newashish
Court métrage issu du Wapikoni mobile : Chanouk Newashish, jeune Atikamekw de Wemotaci, réalise ce film avec la caméra qu’il a gagnée au Festival de Victoriaville au Québec. Depuis, il dort avec cette caméra !

-  Petite Chasse de Paméla Basilish
Court métrage issu du Wapikoni mobile : La petite chasse traite de la chasse aux petits gibiers, activité féminine traditionnelle, de la relation mère-fille et de la transmission de la culture d’une génération à l’autre.

-  Le vieil homme et la rivière de Steven Chilton
Court métrage issu du Wapikoni mobile : Steven Chilton réalise avec du sable une des premières animations produites dans le cadre du Wapikoni mobile.

-  Territoire des ondes de Patrick Boivin et Alland Flamand
Patric Boivin, musicien Atikamekw en charge de la radio Wemotaci, rencontre l’homme sage Charles Coocoo. Un film magnifique à propos de l’importance d’avoir un média moderne et approprié pour faire entendre la voix de son peuple.
** PRIX JEUNESSE FESTIVAL CINE ALTER’NATIF 2009**

-  L’amendement de Kevin Papatie
Court métrage issu du Wapikoni mobile : le réalisateur Kevin Papatie réalise ce film très sobre sur la perte de la langue algonquine. Ce film sera choisi par la productrice Denise Robert et gonflé en 35 pour accompagner L’âge des ténèbres de Denys Arcand dans 85 salles du Québec.

-  Ting de Chanouk Newashish
Un tournoi de fer à cheval à Wemotaci, un samedi après-midi, vu par Chanouk Newashish.

-  Titanakan d’Alexandra Awashish et Carole-Anne Niquay
Ancêtre du porte-bébé moderne, le Tikinakan est un berceau de bois fabriqué par le père pour l’enfant qui va naître. Bien protégé et solidement langé, l’enfant y passera, heureux, ses premiers moments dans le monde.

-  Ma vie d’Evelyne Papatie
Le tendre Kevin nous parle de sa vie avec une authenticité renversante. Chaque jour, il prie le ciel pour que sa femme et ses enfants lui reviennent et rêve du jour lointain où il fera à nouveau du canot avec son frère qui a commis l’« impardonnable ». Kevin chante l’espoir et nous émeut.

Festival Ciné Alter’Natif 2010

-  Ma vie d’Evelyne Papatie
Le tendre Kevin nous parle de sa vie avec une authenticité renversante. Chaque jour, il prie le ciel pour que sa femme et ses enfants lui reviennent et rêve du jour lointain où il fera à nouveau du canot avec son frère qui a commis l’« impardonnable ». Kevin chante l’espoir et nous émeut.

-  L’Orage d’Bradley Brazeau
Nuages, pluie et tonnerre ont parfois les couleurs des émotions de Bradley.

-  Ne le dis pas de Jani Bellefleur-Kaltusk
La rumeur, c’est comme une arme. Ça pique là où ça fait mal.

-  Dans l’ombre de Catherine Boivin
Elle s’est perdue, au milieu de la foule, anonyme.

-  Nous sommes de Kevin Papatie
Suite à la rencontre avec les Zapatistes au Mexique, Kevin interpelle sa propre Nation avec un film-
manifeste.

-  Danger de Nemnemis McKenzie
Le positionnement de la communauté innue de Matimekush face aux compagnies minières qui risquent de relancer l’exploitation sur leur territoire.

-  Les p’tits bonheurs de Marie-Pier Ottawa
Méditation poétique sur l’enfance et les petits bonheurs.

-  Labyrinthe de Stella Dubé
Une jeune fille affectée par le suicide d’une amie proche témoigne de sa tristesse et de sa solitude. Elle évoque ensuite les choses qui l’ont empêchée de se perdre à son tour : les répères de la culture Atikamekw, l’amour ses proches, la beauté de la vie qui se renouvelle.

-  Faith de Mikaï Flageole
Exploration visuelle au son d’un poème chanté sur le thème de l’espoir et de la foi.

-  Winter’s wind de Trishia Hazlewood
Une jeune femme discute de ses craintes face à sa grossesse précoce.

-  La tonsure de Marie-Pier Ottawa
Un jour d’orage. Film choc.
**PRIX JEUNESSE FESTIVAL CINE ALTER’NATIF 2010**

-  La course de Sheila Vicky Brazeau
Les adultes courent pour gagner du temps. Les enfants pour le plaisir.

Projection spéciale Ateliers CAMEchanges - Juin 2011

Organisée par les associations De la Plume à l’Ecran et L’Autre Écran, avec le soutien de la Mairie du 2è. En présence de cinq jeunes autochtones représentant le Wapikoni Mobile, en France dans le cadre de la formation organisée par l’association Apatapela (Marseille).

-  Les petits bonheurs , de Marie-Pier Ottawa
Méditation poétique sur l’enfance et les petits bonheurs.

-  L’amendement , de Kevin Papatie
Quatre générations. Trois pensionnats. Deux cultures. Une extinction.

-  Nodin , de Nodin Wawatie
Nodin exprime sa fierté d’être anishnabe par la danse hip hop.

-  Kushtakuan (Danger) , de Nemnemis McKenzie
Le positionnement de la communauté innue de Matimekush face aux compagnies minières qui risquent de relancer l’exploitation sur leur territoire.

-  Ashinetau tshe Innu aitun , de Nemnemis McKenzie
Documentaire qui témoigne de la transmission de la langue et de la culture par l’enseignement. On peut y voir de quelle façon les parents et les enseignants s’y prennent pour redonner à ces enfants une partie d’une culture qui a été oublié, même des parents.

-  Nous sommes , de Kevin Papatie
Suite à la rencontre avec les Zapatistes au Mexique, Kevin interpelle sa propre Nation avec un film-
manifeste.

-  Sketch ta vie ! , de Kerry Wabanonik
Une série de sketchs humoristiques où l’on découvre avec plaisir l’univers de Kerry.

-  Ce que j’aurais voulu te dire , de Billy Mowatt
La dépression qui suit le deuil. L’idée de prendre soin de soi malgré tout.

-  Première manche , de Jean Pierre Zacharie
Trois jeunes réfléchissent à l’alcool dans leur famille, à l’avenir de leur communauté

-  Running free , de Nodin Wawatie
Le parcours de deux jeunes pour atteindre leur objectif.

-  Entre l’arbre et l’écorce , de Kevin Papatie
Kevin Papatie transpose sa quête identitaire en un film expérimental, où la nature et la ville se répondent en une audacieuse chorégraphie visuelle.

-  La tonsure , de Marie-Pier Ottawa
Un jour d’orage. Film choc.

-  Le studio de Miskwadeci , de Billy Mowatt
Vox pop sur ce que les gens de la communauté connaissent du studio. Entrevues avec les personnes ressources du studio pour en présenter l’utilité et les activités possibles.

Festival Ciné Alter’Natif 2011

-  Aitun (coutumes) de Kevin Bellefleur
Josephis et Nashtash, un couple d’aînés de La Romaine, nous partagent leur savoir de la culture Innu à travers la pratique du plumage et de l’évidage d’eiders.

-  Aller de l’avant de Rachel McKenzie
Un départ en train et tout ce que Rachel laisse derrière.

-  Tremblement de terre de Réal Junior Leblanc
Alliant expérimentation visuelle et poésie, cette célébration de la culture innue raconte le passage des traditions à la modernité.

-  La rencontre de l’Equipe Wapikoni
Avec comme trame visuelle, une superbe animation, un homme raconte comment la vie était difficile autrefois.

-  Je commence à m’ennuyer de Sakay Ottawa
Sakay livre un témoignage sensible et poétique sur la disparition soudaine de son frère.
**PRIX JEUNESSE FESTIVAL CINE ALTER’NATIF 2011**

-  De passage de Billy Roy Mowatt
Film réalisé par Billy Roy Mowatt et Sacha Dubé. Marseille 2011. Pellicule 8mm.

-  C’était leur vie de Jocelyn Vollant
Une famille fait une reconstitution de comment vivait leurs ancêtres pour inciter les jeunes à retourner dans le bois.

-  Dans l’ombre de Catherine Boivin
Elle s’est perdue, au milieu de la foule, anonyme.

-  Chiffre de James Picard
Des gens de la communauté comptent en langage Innu. Mais comment dit-on un million ?

-  La relève de Bobby Papatie
Accompagnée par la musique de Bobby Papatie, l’aînée Mary Coon livre un message d’espoir à la jeunesse de Wemotaci.

-  A ceux qui ne savent pas de Tshiuetin Vollant
Sur des images de sa communauté, Tshiuetin livre un témoignage important, miroir des questionnements identitaires de son peuple.

-  Au détriment de Claudie Ottawa
Dans la quiétude de la nature, l’homme est sur le point de mettre en péril l’équilibre ancestral.

Festival Ciné Alter’Natif 2012

-  L’Orage de Bradley Brazeau
Nuages, pluie et tonnerre ont parfois les couleurs des émotions de Bradley.

-  Ka Kushpian (Mon Voyage) de Tshiuetin Vollant
Un jeune homme raconte son voyage en canot de Mani-Utenam à Schefferville.

-  L’Expédition de Sagan Gunn
Des Algonquins et des blancs partent ensemble pour une expédition de canot camping comme autrefois.

-  Celui qui aimait l’Eau de Guélia Gunn
Un hommage émouvant et poétique à un être disparu.

-  Kidendatch de Siméon Chachai et Denis Chachai
L’inondation d’un territoire.

-  Let’s Move de Willard Napash
Les conditions de vie au village de Chisasibi, près des plus grands barrages et réservoirs de la province…

-  Indian Taxi de Kevin Papatie et Abraham Côté
Quand la rue Sainte-Catherine devient Sainte-Kateri, il s’y passe de drôles de choses…

Festival Ciné Alter’Natif 2013

* Dans la sélection globale courts-métrages

-  Que Tal James , Fabricio Linares Santillan
Motivé par l’envie de voir le monde, un bonhomme de pâte à modeler échappe à son propriétaire. Il découvrira comment les gens se comportent envers leur environnement.

-  Sakitakwin , Kevin Papatie
En allant avec le courant, on accepte plus facilement sa vie. Accepter, c’est se libérer. Un film réalisé à l’aide de projections sur l’eau.

-  Shamanitu , Kevin Papatie
Un shaman se sert de ses pouvoirs pour régénérer la ville.

-  In your heart , Raymond Caplin
Un jeune musicien met du coeur dans sa musique.

* Avant des longs-métrages

-  Blocus 138 de Réal Leblanc Junior
9 mars 2012, un groupe d’autochtones de la réserve innue de Maliotenam, proche de Sept-Îles, bloque depuis cinq jours la route 138 pour s’opposer aux travaux d’Hydro-Québec sur la rivière Romaine. La Sûreté du Québec, appuyée par l’escouade anti-émeute, intervient alors pour démanteler les barricades. Blocus 138 parvient en quelques minutes à saisir l’émotion de l’événement. Comme Alanis Obomsawin dans Kanehsatake, 270 ans de résistance, Réal Junior Leblanc a filmé les affrontements en se tenant au milieu des manifestants - majoritairement des femmes et des adolescents. Il en rapporte des images tout à la fois brutales et habitées par une immense tristesse : celle d’un peuple qui, encore aujourd’hui, assiste à la perte de son territoire.

-  Corriger le tableau - Wapikoni Mobile
Les jeunes de Manawan décrivent et écrivent les préjugés dont ils sont souvent les victimes. Puis, le tableau s’efface pour qu’ils réécrivent leur propre vie.

* Rétrospective 2004-2013

-  Indian Taxi de Kevin Papatie et Abraham Côté
Film d’animation réalisé dans le cadre d’un atelier d’une semaine en 2011, avec la collaboration de l’UQAM.

-  Ting de Chanouk Newashish
Tournoi de fer à cheval à Wemotaci, par un beau samedi après-midi.

-  L’amendement de Kevin Papatie
Quatre générations. Trois pensionnats. Deux cultures. Une extinction.

-  Tio’tia:ké (Montréal) d’Amanda Roy
Acculturation et transmission en milieu urbain. Un film réalisé par la première escale du Wapikoni hors des communautés, à Montréal.

-  Celui qui a les yeux clairs de Ken Warren Gunn
Ken Warren Gunn est celui qui les yeux clairs. Il voit des dessins dans les nuages. Peu lui importe qu’il soit le seul à les voir. C’est ce qui le tient en vie.

-  Je me souviens de Fernand Petiquay
Témoignage troublant sur l’épisode des pensionnats autochtones.

-  Coureurs de nuit de Chanouk Newashish
À défaut de traquer les proies comme leurs ancêtres, la nuit dans le village désert, ils courent, ils courent les jeunes de Wemotaci ! Ils courent pour s’amuser, ils courent pour s’épuiser, jusqu’à ce que la police les prenne en chasse. Une prouesse cinématographique pleine de fraîcheur !

-  Two and two d’Abraham Côté
Un homme lit un journal : un arbre tombe. Une photocopieuse en marche : un arbre tombe. Au fil des heures, une forêt disparaît.

-  Huis clos de Délia Gunn
Le courageux témoignage de Délia et de sa famille par une belle journée d’été.

-  Micta de Marie-Pier Ottawa et Elisa Moar
« C’est absolument utile puisque c’est joli » - Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

-  La course de Sheila-Vicky Brazeau
Les adultes courent pour gagner du temps. Les enfants pour le plaisir.

-  Tshitashun (Chiffre) de James Picard
Des gens de la communauté comptent en langage Innu. Mais comment dit-on un million ?

-  Chevelure de la vie de Réal Junior Leblanc
Film poétique qui célèbre la beauté et la force séculaire de l’arbre.

-  L’oeil curieux de Mendy Bossum Launière
Un magnifique montage photo qui présente la fascination d’une jeune femme pour ce qui l’entoure… l’être humain, la nature. C’est sa vision de la réalité à travers l’oeil de la camera.

-  Entre l’arbre et l’écorce de Kevin Papatie
Kevin Papatie transpose sa quête identitaire en un film expérimental, où la nature et la ville se répondent en une audacieuse chorégraphie visuelle.

-  Kick it now de Louis-Philippe Moar
Un jeune Atikamekw danse le jumpstyle dans la nature.

Colloque Amérindianités à l’Université de Poitiers 2014

Projection spéciale "Wapikoni" organisée par De la Plume à l’Ecran le 20 mars 2014 à 17h

-  Escale à Kitcisakik , de Matthieu Vachon, 2010, 52mn
Ce long métrage documentaire suit le Wapikoni mobile pour sa 5e année d’existence, lors de son escale à Kitcisakik, en Abitibi-Témiscamingue. Une rencontre exceptionnelle entre une équipe de jeunes cinéastes blancs et de talentueux créateurs autochtones.

Festival America 2014

Projection spéciale "Wapikoni : 10 ans déjà" organisée par De la Plume à l’Ecran en séance scolaire (lycées) le 12 septembre et en séance publique le 13 septembre 2014 à 19h, dans le cadre du célèbre festival de littérature de la ville de Vincennes.

-  Indian Taxi de Kevin Papatie et Abraham Côté
Film d’animation réalisé dans le cadre d’un atelier d’une semaine en 2011, avec la collaboration de l’UQAM.

-  Corriger le tableau de l’équipe Wapikoni Mobile de Manawan
Les jeunes de Manawan décrivent et écrivent les préjugés dont ils sont souvent la victime. Puis, le tableau s’efface pour qu’ils réécrivent leur propre vie.

-  L’amendement de Kevin Papatie
Quatre générations. Trois pensionnats. Deux cultures. Une extinction.

-  Celui qui aimait l’eau (Prix Festival Ciné Alter’Natif 2012) de Délia Gunn et Bradley Brazeau
Celui qui aimait l’eau, c’est Roland Papatie de Kitcisakik, mort noyé dans les eaux tumultueuses du barrage Dozois en Abitibi. Un hommage au frère et à l’ami disparu.

-  Nanapush et la tortue de Mélissa Mollen Dupuis
Nanapush et la tortue présente le combat des autochtones pour la préservation de l’environnement face à l’exploitation pétrolière.

-  Je me souviens de Fernand Petiquay
Témoignage troublant sur l’épisode des pensionnats autochtones.

-  Coureurs de nuit de Chanouk Newashish
À défaut de traquer les proies comme leurs ancêtres, la nuit dans le village désert, ils courent, ils courent les jeunes de Wemotaci ! Ils courent pour s’amuser, ils courent pour s’épuiser, jusqu’à ce que la police les prenne en chasse. Une prouesse cinématographique pleine de fraîcheur !

-  Ting de Chanouk Newashish
Tournoi de fer à cheval à Wemotaci, par un beau samedi après-midi.

-  Two and two de Abraham Côté
Un homme lit un journal : un arbre tombe. Une photocopieuse en marche : un arbre tombe. Au fil des heures, une forêt disparaît.

-  Huis clos de Délia Gunn, Le courageux témoignage de Délia et de sa famille par une belle journée d’été.

-  Micta de Marie-Pier Ottawa et Elisa Moar
« C’est absolument utile puisque c’est joli » - Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

-  La course de Sheila-Vicky Brazeau
Les adultes courent pour gagner du temps. Les enfants pour le plaisir.

-  Tshitashun (Chiffre) de James Picard
Des gens de la communauté comptent en langage Innu. Mais comment dit-on un million ?

-  Chevelure de la vie de Réal Junior Leblanc
Film poétique qui célèbre la beauté et la force séculaire de l’arbre.

-  L’expédition 2007 de Sagan Gunn
Tous les préparatifs d’une expédition près de Kitcisakik : les soirées près du feu, les journées en canot, les techniques de pêche, etc.

-  La Tonsure (Prix Festival Ciné Alter’Natif 2010) de Marie-Pier Ottawa
Un jour d’orage. Les pensionnats. Un film choc.

-  In your heart de Raymond Caplin
Un jeune musicien met du coeur dans sa musique.

-  Kick it now de Louis-Philippe Moar
Un jeune Atikamekw danse le jumpstyle dans la nature.

-  Nodin de Nodin Wawatie
Nodin exprime sa fierté d’être anishnabe par la danse hip hop.

-  Running free de Nodin Wawatie
Le parcours de deux jeunes pour atteindre leur objectif.

-  Sketch ta vie ! de Kerry Wabanonik
Une série de sketchs humoristiques où l’on découvre avec plaisir l’univers de Kerry.

-  Traditional healing de Raymond Caplin
Une jeune femme danse dans une forêt dévastée. Puis un miracle apparaît.

-  Northern lights de Jason Swallow
À travers des images de la communauté de Mistissini et les visages de ses habitants, les traditions et la modernité se confrontent.

Festival Ciné Alter’Natif 2015

-  The routes de James McDougall
Un homme parcourt sa communauté en vélo, au gré de ses souvenirs et des événements troublants qui en ont marqué l’histoire.

-  Mr Sanderson de Ray Sanderson et Terri McIntosh
Mr. Sanderson est un documentaire intimiste sur Ray Sanderson, un père célibataire qui a perdu la vue à la suite d’une agression armée. Ce film donne inspiration et espoir au téléspectateur en l’encourageant à accepter ce qui ne peut être changé et à continuer à vivre avec force et amour.

-  Carte postale du Dozoy de Lina Gunn
Lina nous montre une sortie en skidoo pour aller chercher de l’eau au Lac Dipnoi et couper des arbres pour obtenir du bois de chauffage. Elle nous envoie une carte postale en direct du Dozois en plein hiver !

-  De face ou de profil de Sharon Fontaine
Sharon, jeune femme de 16 ans, s’interroge avec humour et intelligence sur notre utilisation d’avatars dans l’univers virtuel.

-  The weight (le mal-être) de Craig Commanda
Ce documentaire intimiste nous livre une réflexion personnelle sur les effets de la dépression et le voyage pour en sortir. Film projeté lors de la séance animation "Dessine-moi une histoire".

-  Entendre de Russell Ratt Brascoupe
Russell a perdu l’ouïe à l’âge de 13 ans. Il vit bien avec son handicap, mais il y a une phrase qu’il aimerait entendre par-dessus tout…

-  L’enfant qui plantait des clous d’Isabelle Kanapé
Tout en ombres chinoises, cette fable en animation traditionnelle nous met face aux conséquences de nos gestes. Isabelle Kanapé a vécu sa première expérience comme réalisatrice avec le Wapikoni Mobile pour son documentaire Caserne 79 tourné en 2013. La même année, elle a également fait partie du documentaire Québékoisie d’Olivier Higgins et Mélanie Carrier.

-  Neka (Maman) de Nemnemiss Vollant-McKenzie
Sur un papier chiffonné par le temps, une jeune femme rend hommage à sa mère. Coordonnatrice depuis trois ans au Wapikoni Mobile, Nemnemiss a réalisé 8 films à travers lesquels elle transmet sa culture et diffuse les valeurs innues tout en montrant la prise en charge et la résilience de sa communauté malgré les problèmes existants.

Festival Ciné Alter’Natif 2016

-  Sour Eye Candy de Craig Commanda (Exclusivité européenne)
Un court-métrage expérimental qui engage nos sens.

-  Histoires de craie un film collaboratif (Exclusivité européenne)
Improvisations expérimentales en stop-motion sur un tableau noir...

-  Grâce à la lumière de Billy Roy Mowatt (Exclusivité européenne)
Déambulations dans les rues de Montréal, du noir et blanc à la couleur.

-  Kamit (De l’autre côté) de Gervais Malleck (Exclusivité européenne)
La complexité de la vie quotidienne dans la communauté de Pakua Shipi alors que la majorité des services se trouvent sur l’autre rive... Un court-métrage surprenant qui nous montre que, parfois, la facilité de la vie ne tient qu’à un pont…

-  The Guest de Nick Rodgers (Exclusivité Européenne)
Un trappeur trouve une créature étrange dans les bois. Généreux, il décide de l’accueillir chez lui et
de lui donner à manger. Mais son sens de l’hospitalité va être durement mis à l’épreuve...

-  Mamo Mikatan de Mikon Niquay-Ottawa et Mariana Niquay-Ottawa (Exclusivité française)
Une mère atikamekw explique ce qu’est, selon elle, l’identité autochtone et comment faire en sorte de la transmettre à ses enfants.

-  Un pas a la fois de Kyle Petiquay (Exclusivité européenne)
Kyle Petiquay explique l’importance de l’école dans sa vie et nous confie ses rêves pour son propre avenir et celui de la communauté autour de lui.

-  Pinatakushkuess de Gaëlle Mollen (Exclusivité européenne)
L’histoire d’une jeune femme en quête de sa propre identité dans un monde qui semble ne jamais se satisfaire de ses origines multiples.

-  Obedjiwan 5-0 de Fyanna Boivin (Exclusivité européenne)
Fyanna Boivin est une jeune fille de 14 ans qui souhaite devenir policière. Elle retrace les chemins inexplorés qu’elle doit emprunter afin d’atteindre son but.

-  Où sont tes plumes de Widia Larivière et Mélanie Lumsdem (Exclusivité européenne)
Quatre sœurs racontent leurs expériences concernant les préjugés et les stéréotypes auxquels sont souvent confrontés les membres des Premières nations.

-  Nimisinapiskikan (Je prends des photos) de Nicolas Awashish (Exclusivité européenne)
Un jeune garçon nous explique comment sa passion pour la photographie a changé sa vie.

-  Rien sur les mocassins de Eden Awashish (Exclusivité française)
Un court documentaire sur les défis de la préservation de la culture autochtone.

-  Shash Nipen de Laurence Mestokosho-Rich (Exclusivité européenne)
Vidéoclip festif et délirant, assorti de danses acrobatiques et d’effets spéciaux tout droit sortis des années 1990. La communauté d’Ekuanitshit se réunit pour célébrer l’arrivée de l’été, sur les effets de voix de Max Rich, musicien innu haut en couleurs. Shash Nipen est arrivé... préparez-vous à danser !

La Nuit à la plus courte - Fête du court-métrage 2016

En partenariat avec l’Espace Jemmapes, De la Plume à l’Ecran a proposé deux séances de courts-métrages autochtones avec les films Wapikoni Mobile suivants :

-  Voix andines , projet collaboratif
Les résidents des communautés andines s’expriment dans ce film, exigeant la reconnaissance et le respect de la vie et la culture de leurs peuples.

-  La tonsure , de Marie-Pier Ottawa
Un jour d’orage. Film choc.

-  Corriger le tableau , Equipe Wapikoni
Les jeunes de Manawan décrivent et écrivent les préjugés dont ils sont souvent la victime. Puis, le tableau s’efface pour qu’ils réécrivent leur propre vie.

-  Obedjiwan 5-0 , de Fyanna Boivin
Fyanna Boivin est une jeune fille de 14 ans qui souhaite devenir policière. Elle retrace les chemins inexplorés qu’elle doit emprunter afin d’atteindre son but.

-  Rien sur les mocassins , de Eden Awashish
Un court documentaire sur les défis de la préservation de la culture autochtone.

Festival America 2018

-  Où sont tes plumes de Widia Larivière et Mélanie Lumsdem
Quatre sœurs racontent leurs expériences concernant les préjugés et les stéréotypes auxquels sont souvent confrontés les membres des Premières nations.

-  De face ou de profil de Sharon Fontaine
Sharon, jeune femme de 16 ans, s’interroge avec humour et intelligence sur notre utilisation d’avatars dans l’univers virtuel.

-  Obedjiwan 5-0 de Fyanna Boivin
Fyanna Boivin est une jeune fille de 14 ans qui souhaite devenir policière. Elle retrace les chemins inexplorés qu’elle doit emprunter afin d’atteindre son but.

-  My Father’s Tools d’Heather Condo
En l’honneur de son père, Stephen poursuit la fabrication de paniers traditionnels. Il trouve ainsi la paix dans son atelier, en lien avec celui qui lui a enseigné le métier.

-  Entendre de Russell Ratt Brascoupe
Russell a perdu l’ouïe à l’âge de 13 ans. Il vit bien avec son handicap, mais il y a une phrase qu’il aimerait entendre par-dessus tout…

-  L’amendement de Kevin Papatie
Court métrage issu du Wapikoni mobile : le réalisateur Kevin Papatie réalise ce film très sobre sur la perte de la langue algonquine. Ce film sera choisi par la productrice Denise Robert et gonflé en 35 pour accompagner L’âge des ténèbres de Denys Arcand dans 85 salles du Québec.

-  Le rêve d’une mère de Cherilyn Papatie
Une mère se rend à la foire de Val d’Or, avec sa kokom (grandmère), pour retrouver - le temps de quelques manèges - ses enfants placés en famille d’accueil.

-  Celui qui aimait l’Eau de Guélia Gunn
Un hommage émouvant et poétique à un être disparu.

-  Nous nous soulèverons de Natasha Kanapé Fontaine
En un texte inspiré et percutant, la talentueuse poétesse innue Natasha Kanapé Fontaine invite à se soulever pour apporter la lumière au monde.

-  Traditional healing , Raymond Caplin
Une jeune femme danse dans une forêt dévastée. Puis un miracle apparaît.

-  Damen Bell-Holter , Jerilynn Webster
Damen est basketteur à la NBA. Un modèle pour la jeunesse autochtone.

-  The Guest de Nick Rodgers (Exclusivité Européenne)
Un trappeur trouve une créature étrange dans les bois. Généreux, il décide de l’accueillir chez lui et
de lui donner à manger. Mais son sens de l’hospitalité va être durement mis à l’épreuve...

-  Rien sur les mocassins de Eden Awashish (Exclusivité française)
Un court documentaire sur les défis de la préservation de la culture autochtone.

AgendaTous les événements

juillet 2019 :

Rien pour ce mois

juin 2019 | août 2019

Nous suivre